Le badge d’immeuble

Avec plusieurs milliers de badges Vigik actifs en France, le badge de proximité pour portes d’immeubles souvent appelé à tort appelé badge magnétique ou clé magnétique a remplacé le Digicode et la clé Pass PTT et ainsi garantir une meilleure sécurité en restreignant l’accès aux parties communes des immeubles ainsi qu’aux boîtes aux lettres qui font souvent l’objet de vol de courriers et colis postaux.

Le badge Vigik pour immeuble

Chaque marque à son modèle de badge, généralement en ABS avec parfois une structure métallique comme pour le badge Intratone.

Le badge d’immeuble est un badge NFC doté d’une puce RFID. La technologie NFC est utilisée par Vigik pour développer le principe du badge électronique sans contact, système que l’on retrouve aussi dans les carte Moneo, Pass Navigo et les paiements par carte bancaire sans contact.

La puce NFC du badge Vigik est un modèle Mifare Classic 1k, sa capacité est de 1024 bits, permettant aux différentes marques de système de contrôle d’accès telles que Intratone et Hexact du groupe Cogelec, Urmet, Noralsy, Comelit/Immotec et bien d’autres, de stocker les informations propres à chaque centrale Vigik comme l’UID qui est un identifiant unique pour chaque badge, le code site de la centrale, le nom du détenteur (pour Comelit-Immotec), son numéro d’appartement etc. Ces informations sont différentes d’une marque à une autre.

L’attribution se fait par le biais de votre bailleur ou syndic de copropriété, il est nominatif et possède son UID gravé ou imprimé, certaines marques utilisent aussi des couleurs différentes afin de faciliter la gestion en cas de perte ou de vol et ainsi pouvoir le désactiver, il est plus facile de se rappeler de la couleur d’un badge perdu que de son numéro. La clé de proximité est donc associée à une serrure électronique Vigik qui est généralement couplée à une gâche électrique ou une gâche à ventouse.

La copie d'un badge d'immeuble

Dupliquer une clé mécanique implique qu’on dispose de la machine à tailler les clés, de l’ébauche correspondant au modèle et de la clé originale. La copie d’un badge immeuble impose les mêmes contraintes, sauf que dans ce cas, les possibilités et les contre-mesures sont plus importantes et parfois imparables.

La sécurité Vigik d'un immeuble

Vigik à été fondé par la Poste en partenariat avec des grandes noms du secteur du contrôle d’accès afin de relever le niveau de sécurité des accès d’immeuble tout en permettant aux prestataires bénéficiant d’un code service de pouvoir y accéder selon une plage horaire et des autorisations bien définies.

Les différents prestataires, tels que L’ADBAL (L’Association de distribution en boîtes aux lettres) les services EDF, les Telecom, Pompiers et Police, disposent d’une carte Pass Vigik, cette carte leurs donne la possibilité d’entrer dans l’ensemble des bâtiments où sont installés des portiers Vigik.

Afin d’éviter qu’en cas de perte ou de vol, cette carte ne soit utilisée par une autre personne, Vigik a mis en place de manière très sécurisée un horodateur présent dans les données de la carte, qui désactive la carte après le délai autorisé lors du chargement. Ce délai ne peut dépasser les 84h.

Le badge de porte : Efficace ou inutile ?

Nombreux sont les syndics de copropriété qui se sont plaints que des distributeurs de prospectus pouvaient entrer dans les halls d’immeuble pour y déposer des publicités en boîtes aux lettres sans savoir par quel moyen alors que le système Vigik est réputé inviolable.

Tout comme les clés passepartout PTT, le Pass Vigik pour portes d’entrées d’immeubles a été victime de son succès en devenant un marchandise monnayable par des prestataires disposant d’un pass Vigik et d’une borne de rechargement.

Le badge d’immeuble
5 (100%) 12 votes